Nos Voyages Photos et Stages Photos


Provence, Le brame du cerf, bisons et chevaux de Przewalski

Accompagné par Éric Le Go
1 090 €

Du 3 octobre 2021 au 7 octobre 2021 - 5 jours/4 nuits
base 6 personnes et 1 accompagnant
A la frontière entre le Var et les Alpes-Maritimes il y a une réserve de 700 hectares. Une faune nombreuse et variée, bisons d'Europe, chevaux de Prezvalski, cerfs, chevreuils, sangliers, renards roux et une multitude d'espèces d'oiseaux sera a la portée de nos objectifs.

Jour 1

Arrivée dans l'après-midi à notre lieu d'hébergement aux portes de la réserve des monts d'Azur. après l'installation dans nos chambres et un premier briefing sur les conditions du séjour, nous partons pour à la découverte de la réserve et de la riche faune qui y vit.

Dîner et nuit à la réserve.

 

Jour 2, 3 et 4

Départ à pied avant le soleil, nous tenterons de surprendre les cerfs, bisons, chevaux, renards ou encore sangliers aux premières lueurs de l'aube.

Dans la forêt nous traquons le réveil de la faune jusqu'à ce que le soleil innonde le site de lumière. Retour à notre hébergement pour le petit-déjeuner.

La réserve offre plusieurs environnements très différents qui permettent de voir la faune dans les meilleures conditions. Une plaine dégagée, un petit lac et de la forêt dans lesquels nous pourrons nous déplacer à pied à notre grè et en fonction de la présence des différentes espèces.

En fonction des heures de la journée et des conditions de lumière nous priviligierons l'environnement le plus propice à de belles observations et de belles images. Notre quête de rencontre se terminera avec la nuit et le retour vers notre hébergement.

A l'heure la plus chaude, lorsque la lumière est très dure nous pourrons faire une lecture d'image pour visionner et commenter les images faites par chacun des participants.

Dîner et nuit à la réserve.

 

Jour 5

Après une dernière séance de photos dans le parc au petit matin, retour pour le petit-déjeuner. 

Départ de la réserve en milieu de matinée.

La Réserve biologique des Monts d'Azur est une réserve d'animaux proche de Nice, de Cannes (50 km) et de Grasse (30 km) où se côtoient, en liberté, des espèces ancestrales et étonnantes de la faune européenne : bison d'Europe, cerf, sanglier, cheval de Przewalski, chevreuil, renard, chamois, aigle royal, vautour fauve et moine ... et bien d'autres encore.

Au total, plusieurs centaines d'espèces, tous ordres confondus et dont une grande partie reste encore très discrète, les 700 hectares de la Réserve offrant une multitude d'habitats où se dissimuler du regard des visiteurs !

Au milieu de cette réserve animalière, l'homme n'est qu'un invité qui assiste, en toute saison, à la vie quotidienne d'une partie de la faune européenne et au rôle que joue celle-ci dans la dynamique des écosystèmes. Sous vos yeux, le témoignage de phénomènes naturels complexes qui attisent la curiosité du visiteur et incitent au respect de la nature.

La Réserve biologique des Monts d'Azur est aussi une véritable mosaïque de milieux surprenants et fascinants : falaises rocheuses (pic de l'Aiglo à 1700 m d'altitude), prairies naturelles, boisements remarquables...

En fin d'été, les cerfs sortent de la forêt. Les plus vigoureux, généralement solitaires, marquent les jeunes arbres en s'y frottant violemment. Les jeunes mâles, ou daguets, intrigués par le manège des aînés, se regroupent en hardes. Ils s'amusent à simuler les joutes des adultes.

Pendant ce temps, les biches continuent à parcourir la Réserve jusqu'aux premiers cris rauques des mâles début septembre. Répercutés par la montagne, les brâmes du cerf mettent à cran l'ensemble de la faune. Chevreuils, chevaux sauvages et sangliers s'écartent prudemment. Seuls les bisons paraissent s'accommoder de cette agitation qui inspire même les plus jeunes d'entre eux. Il n'est pas rare à cette époque d'observer les individus de deux et trois ans copier leurs aînés.

Les ballets amoureux se poursuivent jusqu'à la fin du mois d'octobre, les biches allant, au gré de leurs envies, de place de brâme en place de brâme. Cette pratique de polyandrie assure la variabilité génétique de leur descendance. Parfois, un mâle distrait ou une femelle curieuse s'approche un peu trop près des biches courtisées par un cerf. La charge de celui-ci est immédiate et malheur à l'imprudent qui serait touché à l'abdomen, car une blessure peut conduire à la mort. Les combats de cerfs sont spectaculaires, mais rarement mortels. Les adversaires se défient d'abord de la voix, puis bois contre bois. Ils se repoussent à tour de rôle jusqu'à ce que le plus faible cède. Une femelle ne vaut pas la peine qu'on meurt pour elle, d'autant que les biches n'hésitent pas à tromper les vainqueurs avec les vaincus !

Prestations comprises
  • L'hébergement en chambre d'hôte en chambre double
  • Les repas du dîner du jour 1 au petit-déjeuner du jour 5. (Les personnes ayant fait le choix d'une alimentation végétarienne, ayant une pathologie médicale, des intolérances ou des allergies alimentaires nécessitant un régime alimentaire particulier devront impérativement le mentionner lors de l'inscription. Aucune prise en charge alimentaire particulière non spécifiée lors de l'inscription ne pourra être faite sur place.)
  • L'accompagnement par un photographe professionnel
  • L'entrée dans la parc
Prestations non comprises
  • Le voyage jusqu'au lieu d'hébergement
  • Les assurances annulation et  rapatriement
  • Les boissons (autres que l'eau)
  • Les dépenses personnelles

Durant le séjour les déplacements se feront à pied dans la réserve. Sans être sportif, une bonne condition physique est nécessaire.

Chaque jour nous pourrons parcourir une distance de 6 à 10 km sur un terrain parfois escarpé, de bonnes chaussures de marche sont donc nécessaires pour ce séjour.

Un trépied sera utile pour les séances de prises de vues à l'affût, si vous en avez un ne l'oubliez pas.

Je souhaite m'inscrire au voyage Provence, Le brame du cerf, bisons et chevaux de Przewalski - Du 3/10/2021 au 7/10/2021
* Champs obligatoires